Le web 2.0 est il source d’un nouveau marketing relationnel ?

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler marketing, et plus précisément du marketing relationnel. En fait je veux lancer un débat, dans le but de me donner des idées dans l’écriture de mon mémoire de fin d’année.

Rassurez-vous, je ne vous demanderai pas de le rédiger à ma place. Il est déjà bien avancé, mais je souhaiterais recueillir des avis de professionnel.

Marketing relationnel

Le casse tête d’un mémoire

 

[av_heading heading='Sur quoi porte le sujet de mon mémoire ?' tag='h2' color='' style='blockquote classic-quote' padding='10']

 

Ma problématique : Le web 2.0, source d’un nouveau marketing relationnel ou simple nouvel outil pour le marqueter ?

En ce sens j’aimerai démontrer que le web 2.0 et le marketing relationnel sont en étroites corrélations et qu’il est difficile pour une entreprise de dissocier l’un de l’autre.
Il est aujourd’hui très prisé par les entreprises, et ce, depuis que les multiples évolutions du marketing ont recentré le client au cœur des décisions stratégiques.

Suivons la trame de mon plan.

[av_heading heading='Marketing relationnel : vers un nouveau paradigme' tag='h2' color='' style='blockquote classic-quote' padding='1']

Je définis cette notion comme étant une technique visant à animer, à échanger entre un client et une entreprise. Le marketing relationnel ne s’arrête pas à l’échange entre une marque et un client, mais tend à vouloir toucher une autre cible comme les prospects.

Dans ce cas, l’entreprise devra adopter deux types de comportements en ayant deux discours différents. La fidélisation d’un client ne sera pas la même que la fidélisation, ou la conquête de prospects.

L’un vise à offrir des avantages, à encourager à consommer, l’autre vise à conquérir.

[av_heading heading='Pensez-vous que l’offre mono-produit est source d’une fidélité supplémentaire, ou bien pensez-vous qu’une offre de produits complémentaires fidélise de lui-même le client à votre entreprise ?' tag='h3' color='' style='blockquote modern-quote' padding='10']

De mon avis, je pense que l’offre dépend de la demande du secteur d’activité où se trouve l’entreprise. L’offre doit être adaptée aux profils clients et doit correspondre à ce qu’il recherche.

Le marché y joue également beaucoup, on retrouve des marchés qui sont en phase de déclin et qui sont « dépassés », et au contraire, des marchés qui ne sont pas encore assez matures.

Si une entreprise positionne son offre sur l’un de ces deux marchés et définit sa stratégie marketing autour de cela, j’ai l’intime conviction qu’elle ne résistera pas longtemps.

Nous en revenons donc à la diversité de l’offre.

[av_heading heading='Pensez-vous également que le web peut révolutionner le marketing, et changer le positionnement d’une entreprise ? Ce positionnement peut-il se voir modifier avec une offre différente ?' tag='h3' color='' style='blockquote modern-quote' padding='10']

Dominique Crié dit :

« Ainsi et paradoxalement, l’orientation client et relationnelle du marketing semble occulter le produit de façon générale et les situations d’une offre multi-produits en particulier »

On en revient à la question juste au-dessus. Est-ce que ma mauvaise orientation stratégique et un mauvais couple demande/produit ne va pas amener une entreprise à devoir se repositionner pour être en phase avec son marché?

De mon avis, si, car elle aura peu, voir pas de client, et ne pourra donc pas faire de plan sur le long terme. Elle mettra également en péril l’avenir de l’entreprise.

[av_heading heading='Le marketing relationnel, une nouvelle façon de travailler pour les marketeurs.' tag='h3' color='' style='blockquote modern-quote' padding='10']

Il paraît logique dans un premier temps d’énumérer les caractéristiques du marketing relationnel, et d’expliquer en quoi est ce une nouvelle façon de travailler.

 

Il existe de (très) nombreux moyens pour fidéliser les clients sur le web, comme, le mailing, les ventes privées, les remises exclusives, etc.

Mais en quoi est-ce réellement une nouvelle méthode de travail ? (je dois vous avouer que pour cette partie, je suis preneur d’idées)

[av_heading heading='Le web, outil puissant mais qui ne révolutionne pas le marketing' tag='h3' color='' style='blockquote modern-quote' padding='10']

La difficulté réside dans le fait que je dois me placer dans les deux cas, en les argumentant avec des citations de professionnels du monde du marketing.

Vous l’aurez compris, je me positionne plutôt dans ma première partie.

Les outils apportés par le web complémentent très logiquement la problématique présente dans la stratégie marketing. Dans ce sens, je veux dire que ces outils viennent s’ajouter aux autres modules existants.

Ces changements dans le monde du marketing viennent, certes, bousculer les habitudes des marqueteurs, mais ne constituent pas d’innovation majeure. En cela, ces nouveaux outils ont peu de chances d’enrichir les relations sur du long terme.

Pour résumer, est-ce que vous pensez que le web 2.0 est source d’un nouveau marketing relationnel qui tend à repenser la stratégie marketing d’une entreprise ou pensez-vous que les nouveautés apportées par le web ces dernières années ne sont que des outils supplémentaires ?

 

Merci à ceux qui participeront et surtout partagez l’article un maximum afin de recueillir suffisamment de commentaire !

Ouvrons le débat, et pensez à bien argumenter (: [/av_three_fourth]

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>